Le Forum du bodybuilding Francais


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Derniers sujets
» DEBUT DE LA SECHE
Dim 17 Mai 2009, 21:30 par victor

» vends 25 bikes RPM (83)
Dim 17 Mai 2009, 15:28 par Denis MORIN

» programme sur plusieurs mois
Ven 15 Mai 2009, 23:09 par gregorius

» Damien KEYSER champion de france +90kgs IFBB
Ven 15 Mai 2009, 21:56 par gregorius

» NELLY REY
Ven 15 Mai 2009, 15:30 par yanis

» progession(image a chaque mois)
Jeu 14 Mai 2009, 13:51 par Fredd

» Casting cinéma
Mer 13 Mai 2009, 21:36 par Chloe

» besoin d aide !!!
Mer 13 Mai 2009, 08:44 par yanis

» DANIEL COUSSIEU (Dany la fougue!!)
Mar 12 Mai 2009, 18:38 par romain13

Partenaires
Tchat Blablaland
Liens
BodyXtrem
Jeux Flash
Horloge

Partagez | 
 

 L'extrait de houblon

Aller en bas 
AuteurMessage
John



Nombre de messages : 580
Age : 33
Localisation : France
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: L'extrait de houblon   Mar 06 Nov 2007, 23:28

L’extrait de houblon est tiré des mêmes fleurs de Humulus lupulus, qui sert à fabriquer la bière.

Utilisé traditionnellement pour ses effets sédatifs et soporifiques, il possède aussi des propriétés anti-inflammatoires, ce qui en fait un bon produit pour les articulations.

Les principes actifs anti-graisse du houblon sont les isohumulones, substances qui confèrent à la bière son amertume.

De nouvelles recherches indiquent que l’extrait isomérisé de houblon peut diminuer la masse grasse par plusieurs mécanismes.

Tout d’abord il inhibe l’absorption des lipides par l’intestin.

Deuxièmement, en activant les gènes qui interviennent dans l’oxydation des graisses, il accentue la lipolyse.

Troisièmement, il diminue l’activité des gênes qui contrôlent la synthèse et le stockage des lipides.



*Dose usuelle : 200 à 400mg, 1 à 3 fois par jour.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'extrait de houblon   Ven 09 Nov 2007, 21:18

EXTRAITS DE HOUBLON ET LEUR UTILISATION DANS LA PRÉPARATION D'UN MÉDICAMENT AYANT DES PROPRIÉTÉS OESTROGÈNES La présente invention concerne des extraits de houblon, et leur utilisation dans la préparation d'un médicament ayant des propriétés oestrogènes.

Les inflorescences femelles en cône du houblon sont utilisées depuis longtemps dans la fabrication de la bière. Elles sont riches en matières minérales (surtout sels de potassium) et renferment également des tannins, des amines, des pectines, des traces d'histamine, et de nombreux polyphénols dont des flavonoïdes : rutoside, quercitroside, astragaloside, ainsi que des chalcones et des flavanones isoprénylées, telles que le xanthohumol, l'isoxanthohumol et la 8-prénylnaringénine.

L'activité oestrogène du houblon a déjà été reconnue et attestée par un usage en médecine traditionnelle. Récemment, on a pu identifier les propriétés bénéfiques du xanthohumol contre l'ostéoporose (US-A-5 679 716), ainsi que celles de la 8-isopenténylnaringénine (Planta Medica 1998,64, p. 516-519). Cependant des extraits polyphénoliques de différentes variétés de houblon étudiés par De Keukeliere et al. dans Pharm. Pharmacol. Lett. 1997,2/3, p. 83-86 ont montré une activité oestrogène sans que cette dernière puisse tre attribuée au xanthohumol ou au desméthylxanthohumol.

De manière surprenante, les inventeurs ont découvert que si un extrait de houblon est produit à partir d'inflorescences femelles issues de certaines variétés de houblon et en particulier s'il renferme, parmi les prénylflavonoïdes, majoritairement les trois constituants suivants : le xanthohumol, l'isoxanthohumol et la 8-prénylnaringénine (ou 8- isopenténylnaringénine), il présente une activité oestrogène supérieure aux extraits de houblon classiques.

La présente invention concerne donc un extrait de houblon obtenu à partir de cônes femelles de houblon Humulus lupulus issus d'au moins une des variétés de houblon suivantes : brewer's gold, cascade, cluster, colombus, galena, northern brewer, nugget, zeus, magnum, perle ou taurus et renfermant parmi les prénylflavonoïdes, majoritairement les trois constituants suivants : le xanthohumol, l'isoxanthohumol et la 8- prénylnaringénine.

De préférence l'extrait renferme, en outre, au moins un autre prénylflavonoïde parmi : le desméthylxanthohumol, la tétrahydroxygéranylchalcone, le 5-prénylxanthohumol, le déhydrocycloxanthohumol, l'hydrate de déhydrocycloxanthohumol, la 6- prénylnaringénine, la 8-géranylnaringénine, la 6-géranylnaringénine, et la 3'-géranylchalconaringénine.

De manière avantageuse, l'extrait selon l'invention renferme au moins 3 % en poids de prénylflavonoïdes.

Les propriétés oestrogènes sont particulièrement mises en évidence lorsque les proportions pondérales desdits trois constituants dans 100 g d'extrait sec sont les suivantes : de 1 à 30 g de xanthohumol, de 0,01 à 50 g d'isoxanthohumol et de 0,5 10-3 à 10 g de 8-prénylnaringénine, et de préférence comprises dans les gammes de 3 à 15 g de xanthohumol, de 3 à 30 g d'isoxanthohumol et de 0,01 à 5 g de 8-prénylnaringénine.

L'extrait selon la présente invention peut tre utilisé pour la préparation d'un médicament ayant des propriétés oestrogènes, et notamment pour le traitement des variations hormonales liées à la périménopause et à la ménopause, qui provoquent des modifications physiologiques entraînant des problèmes tels que bouffées de chaleur, problèmes de l'humeur et de la mémoire, incontinence urinaire, perte de l'intégrité de la structure du tissu de soutien de la peau, perte de cheveux, baisse d'activité des glandes sudoripares, sécheresse vaginale, ostéoporose, maladies cardio-vasculaires, etc...

Un tel médicament peut être destiné en particulier au traitement des bouffées de chaleur survenant lors de la périménopause ou de la ménopause. Les posologies sont par exemple de l'ordre de 3 mg/Kg corporel et par jour.

Le mélange spécifique des trois molécules xanthohumol, isoxanthohumol et 8-prénylnaringénine dans les proportions relatives suivantes : de 1 à 30 g de xanthohumol, de 0,01 à 50 g d'isoxanthohumol et de 0,5 10-3 à 10 g de 8-prénylnaringénine, et de préférence comprises dans les gammes de 3 à 15 g de xanthohumol, de 3 à 30 g d'isoxanthohumol et de 0,01 à 5 g de 8-prénylnaringénine, pour 100 g d'extrait sec, peut également tre utilisé pour la préparation d'un médicament ayant des propriétés ou activités oestrogènes, et destiné en particulier au traitement des troubles physiologiques liés à la périménopause et la ménopause, telles que les bouffées de chaleur.

Le mélange précité, ou l'extrait selon la présente invention, peuvent également tre utilisés dans des compositions diététiques (par exemple sous forme de poudres, gélules, comprimés, capsules, ampoules, boissons), dans des compléments alimentaires ou dans des compositions cosmétiques (par exemple sous forme de crèmes, gels, lotions...).

La présente invention va être illustrée par les exemples suivants : Exemple 1 : a) Extraction Des cônes femelles de houblon Humulus lupulus issus de la variété northern brewer (origine hallertauer) sont coupés en morceaux de quelques centimètres. On réalise une extraction solide/liquide de ces cônes par un solvant organique (ou un mélange de solvants). Le solvant est ensuite filtré, pour éliminer le végétal épuisé. On récupère le filtrat sur lequel on effectue une extraction liquide/liquide, puis on récupère la seconde phase que l'on soumet à des procédés de séparation physique (de type membranaire) pour éliminer principalement les macromolécules présentes. Le liquide obtenu est finalement séché, broyé finement et conditionné. b) Test in vitro Le test in vitro utilisé a été développé par Littlefield en 1990 (Endocrinology 1990,127, p. 2757-2762).

La variante de la lignée cellulaire utilisée est sensible aux oestrogènes auxquels elle répond non par une activité proliférative, mais par une activité de stimulation d'une enzyme, la phosphatase alcaline. Ce test renseigne sensiblement et spécifiquement sur l'activité oestrogène car parmi les stéroïdes, seuls les oestrogènes répondent à ce test et parviennent à stimuler l'activité enzymatique. L'activité oestrogène peut également tre déclenchée par des substances non stéroïdiennes à activité "oestrogenelike"comme les phytooestrogènes. Les réponses oestrogéniques obtenues ci-dessous sont bloquées par l'anti-oestrogène de référence mis en présence, ce qui indique une activité médiée par le récepteur aux oestrogènes.

Le modèle est une lignée cellulaire Ishikawa (Var. I) de l'adénocarcinome de l'endomètre humain (Etabli par Nishida : Acta Obstet Gynaec Jap 1985,37 : 1103-1111.).

Le test est basé sur l'identification d'une activité phosphatase alkaline (PA) mettant en évidence une activité oestrogénique.

En effet, la phosphatase alcaline hydrolyse le p-nitrophénol phosphate en p-nitrophénol qui donne une réaction colorée.

Le dosage consiste à mesurer l'absorbance à 405 nm après 72 h d'incubation.

Deux témoins ont été utilisés : -Témoin positif = 17ßEstradiol, - Témoin négatif = Antioestrogène ICI182, 780 de chez Zeneca Les extraits mis en présence à une concentration de 2 microgrammes/ml sont : - Extrait de soja titré à 7 % en poids d'isoflavones - Extrait de soja titré à 20 % en poids d'isoflavones - Extrait"classique"de houblon - Extrait de houblon selon l'invention renfermant les proportions respectives suivantes en xanthohumol, isoxanthohumol et 8- prénylnaringénine : 5,7 et 0,06 % en poids. c) Résultats Ils sont présentés dans le Tableau 1 ci-après : TABLEAU I EXTRAITS ABSORBANCE à 405 nm Extrait de soja à 7 % d'isoflavones 0, 300 Extrait de soja à 20 % d'isoflavones 0,405 Extrait de houblon selon l'invention 0, 360 Extrait de houblon"classique"0, 210 Le 17ßEstradiol donne une courbe décrivant la relation attendue dose-effet (oestrogènique par activation de la phosphatase alcaline).

Il existe par ailleurs également une relation dose-effet lors de l'utilisation d'extraits de soja à teneur croissante en isoflavones. Ce résultat valide l'activité oestrogénique reconnue des isoflavones mais surtout valide le test mis en place pour des composés non stéroïdiens à activité phytooestrogénique.

En ce qui concerne les extraits, les observations sont les suivantes : - L'extrait de soja titré à 7 % d'isoflavones. donne une réponse oestrogénique faible mais significative.

- L'extrait de soja titré à 20 % d'isoflavones donne une réponse oestrogénique importante et significativement supérieure à celle retrouvée pour l'extrait de soja titré à 7 % d'isoflavones, validant l'effet oestrogénique reconnu du soja lié à la dose d'isoflavones et validant l'activité du test.

- L'extrait de houblon dit"classique"est un extrait de houblon couramment trouvé dans le commerce qui montre peu d'activité et de surcroît plus faible que celle observée avec l'extrait de soja à 7 % d'isoflavones de soja. Il ne présente donc qu'un intért moyen eu égard à son potentiel phytooestrogénique.

- L'extrait de houblon selon l'invention possède une activité oestrogénique beaucoup plus importante que l'extrait classique de houblon du commerce et qu'un extrait de soja titré à 7 % d'isoflavones.

- L'extrait de houblon selon l'invention donne des résultats phytooestrogéniques proches de ceux obtenus avec un extrait d'isoflavones de soja titré à 20 % d'isoflavones. d) Conclusion On peut déduire de cet exemple que l'extrait de houblon selon l'invention donne des activités oestrogènes similaires à celles obtenues avec un extrait de soja titré à 20 % en poids d'isoflavones, et supérieure à celles d'un extrait classique de houblon.

Exemple 2 : Des extraits de houblon Humulus lupulus issus de diverses variétés ont été préparés et testés selon un protocole identique à celui de l'exemple 1. Leurs proportions en xanthohumol, isoxanthohumol et 8- prénylnaringénine ont été dosées par HPLC.

Les résultats sont regroupés dans le Tableau II suivant : TABLEAU II % dans extrait sec Variété Origine X IX 8PN Absorbanc e à 405 nm Hallertau Hallertauer 4 8 0, 01 0,020 Hersbruck Hallertauer 2, 8 9 0,03 0,023 Saaz Saazer 3 4 0, 003 0, 090 Horizon Osu 5, 5 2 0, 1 0,100 Cluster Idaho 4 2 0,003 0, 160 Colombus Washington 6 7 0, 02 0,200 Cascade Washington 2 15 0, 005 0,210 Galena Idaho 5 0, 02 0,003 0,270 Perle Oregon 2 12 0,0007 0,280 Taurus Washington 8 20 0,015 0,300 Brewer's gold Hallertauer 8 0,5 0, 002 0,300 Nugget Oregon 7 0,1 0, 08 0,320 Northern Hallertauer 5 7 0,06 0,360 X = Xanthohumol IX = Isoxanthohumol 8PN = 8-prénylnaringénine Ces résultats montrent que la plupart des variétés testées présentent une absorbance égale ou supérieure à celle de l'extrait de houblon classique (0,210), c'est-à-dire des propriétés oestrogènes équivalentes ou supérieures.

On remarque que les propriétés oestrogènes sont particulièrement élevées lorsque les inflorescences extraites sont issues d'au moins une des variétés de houblon suivantes : galena, perle, taurus, brewer's gold, nugget et northern brewer. Des résultats similaires ont également été obtenus avec les variétés Zeus et Magnum.

Exemple 3 : Une gélule de taille 1 renfermant les composants suivants : - 60 mg d'extrait selon l'invention (var. northern brewer) - 200 mg de maltodextrine - 10 mg de silice colloïdale - 5 mg de stéarate de magnésium a été ingérée, deux fois par jour, par une patiente de poids corporel 60 Kg. Après un mois de traitement cette dernière a constaté une nette diminution des bouffées de chaleur.
Revenir en haut Aller en bas
 
L'extrait de houblon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'extrait de houblon
» Extrait de café de Rod Hutchinson
» Route du Houblon 2010
» Extrait de mon livre...
» extrait video silure sur carnassiers.com

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du bodybuilding Francais :: ENTRAINEMENTS - NUTRITION - COMPLEMENTATION :: Nutrition et compléments alimentaires-
Sauter vers: