Le Forum du bodybuilding Francais


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Derniers sujets
» DEBUT DE LA SECHE
Dim 17 Mai 2009, 21:30 par victor

» vends 25 bikes RPM (83)
Dim 17 Mai 2009, 15:28 par Denis MORIN

» programme sur plusieurs mois
Ven 15 Mai 2009, 23:09 par gregorius

» Damien KEYSER champion de france +90kgs IFBB
Ven 15 Mai 2009, 21:56 par gregorius

» NELLY REY
Ven 15 Mai 2009, 15:30 par yanis

» progession(image a chaque mois)
Jeu 14 Mai 2009, 13:51 par Fredd

» Casting cinéma
Mer 13 Mai 2009, 21:36 par Chloe

» besoin d aide !!!
Mer 13 Mai 2009, 08:44 par yanis

» DANIEL COUSSIEU (Dany la fougue!!)
Mar 12 Mai 2009, 18:38 par romain13

Partenaires
Tchat Blablaland
Liens
BodyXtrem
Jeux Flash
Horloge

Partagez | 
 

 La chondroïtine

Aller en bas 
AuteurMessage
John



Nombre de messages : 580
Age : 33
Localisation : France
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: La chondroïtine   Mar 06 Nov 2007, 23:23

Les bodybuilders prennent du sulfate de chondroïtine ou du chlorhydrate de chondroïtine pour accélérer la récupération des articulations après une blessure ou suite à l’usure provoquée par des entrainements réalisés avec des charges lourdes.

Dans leurs suppléments, certains fabricants l’associent à la glucosamine et d’autres ingrédients.

Comme la glucosamine, la chondroïtine est efficace contre l’arthrite.

Ces 2 produits améliorent la récupération articulaire, en outre, la chondroïtine pourrait protéger les articulations contre des enzymes destructrices.



*Dose usuelle : 800 à 1200mg par jour de sulfate ou de chlorhydrate de chondroïtine, en 2 à 3 doses séparées.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La chondroïtine   Ven 09 Nov 2007, 20:47

Description
La chondroïtine est un constituant essentiel du cartilage et elle est naturellement produite par l'organisme. Elle est aussi présente dans les os, la peau, la cornée et la membrane des artères. Elle contribue à la formation et à l'entretien du tissu cartilagineux. Le rôle de ce tissu est d'assurer la rétention de l’eau dans le cartilage et son élasticité, ainsi que la solidité et la souplesse des articulations.

Comme c'est le cas pour la glucosamine et l’adénosylméthionine (SAMe), on considère que la chondroïtine peut soulager les douleurs de l'arthrose et, au-delà de cet effet symptomatique, qu’elle pourrait contribuer à stopper ou ralentir la dégénérescence des tissus articulaires.

Le mode d'action de la chondroïtine est cependant encore mal connu. Notez que la plupart des études ont été faites avec des produits brevetés (Condrosulf®, Structum®, par exemple) hautement purifiés. De plus, le degré d'absorption des suppléments oraux de chondroïtine dépend de leur poids moléculaire : plus ce poids est élevé, moins l’absorption est complète, ce qui pourrait nuire à l’efficacité clinique de la substance. Les produits dont le poids moléculaire est faible (16 000 daltons environ) seraient complètement absorbés, tandis que d’autres ne le seraient qu’à 8 % à 18 %. Selon le pharmacien Jean-Yves Dionne, ce taux d’absorption pourrait suffire pour expliquer l’effet clinique de la chondroïtine. De plus, selon lui, il se pourrait qu’au cours du processus de métabolisation, la chondroïtine produise un sucre aminé (la n-acétyle galactosamine) qui possède à peu près les mêmes propriétés que la glucosamine, dont l’efficacité est démontrée dans le traitement de l’arthrite.

Par ailleurs, la chondroïtine aurait plusieurs mécanismes d’action parallèles. D’une part, elle contribuerait à diminuer les symptômes de l’arthrite en favorisant la reconstruction du cartilage et en inhibant partiellement l’enzyme qui le détruit (la hyaluronidase) et, d’autre part, elle agirait de façon similaire à la glucosamine au chapitre de la formation du cartilage et du liquide synovial.

Les suppléments du commerce sont généralement composés d'un extrait de trachée provenant des bovins d'élevage. Ce conduit des voies respiratoires supérieures est principalement constitué d'un tissu cartilagineux riche en chondroïtine.

Les viandes riches en cartilage renferment de la chondroïtine. Comme les tissus cartilagineux sont généralement retirés des morceaux de viande que nous consommons, l'apport alimentaire en chondroïtine est habituellement négligeable. Aucun apport nutritionnel recommandé n'a été établi pour cette substance puisqu'on ne la considère pas comme un nutriment essentiel et qu'un organisme en bonne santé devrait normalement produire la chondroïtine dont il a besoin.

Historique
La chondroïtine a été isolée pour la première fois en 1960, et sa popularité pour traiter l'arthrose a grimpé en flèche à la suite de la publication, en 1997, de The Arthritis Cure. Dans cet ouvrage, l'auteur, J. Theodosakis, affirme que la régénération des tissus cartilagineux est possible grâce à des substances comme la chondroïtine et la glucosamine.

La chondroïtine, sous forme intramusculaire, est utilisée en médecine vétérinaire depuis plus de 20 ans en Europe et depuis quelques années en Amérique du Nord.

Recherches
Arthrose. En 2000, les auteurs de deux synthèses (sept études réunissant 373 sujets et neuf études réunissant 799 sujets) concluaient à la supériorité de la chondroïtine sur un placebo pour soulager la douleur liée à l'arthrose. En 2003, des chercheurs ont publié une méta-analyse sur la glucosamine et la chondroïtine. En scrutant huit essais (755 sujet en tout), ils ont conclu à l’efficacité de la chondroïtine pour soulager les symptômes de l’arthrose, mais ont souligné que d’autres essais étaient nécessaires pour confirmer son effet sur l’évolution de cette affection. En effet, bien que certaines études cliniques aient indiqué que la chondroïtine protège les articulations contre une dégradation ultérieure du cartilage et qu'elle favoriserait une certaine régénération des tissus cartilagineux, actuellement ces données ne sont pas aussi probantes que celle sur la glucosamine.

À noter que les auteurs d’une méta-analyse publiée en avril 2007 ont jeté un regard plus critique sur l’ensemble des essais au cours desquels on a utilisé la chondroïtine. Selon eux, les résultats concluants des études menées à la fin des années 1980 sont biaisés par des faiblesses méthodologiques et par le fait que les patients souffraient d’arthrose légère. En se basant sur les trois essais les plus récents, qui ont porté sur des sujets souffrant d’arthrose modérée à grave, et dont la méthodologie est fiable selon eux, ils considèrent que la prise de chondroïtine n’a pas ou très peu d’effets sur les douleurs arthritiques.

L’un des essais sur lesquels se sont penchés les auteurs de cette méta-analyse est l’étude GAIT (Glucosamine/Chondroitin Arthritis Intervention Trial). Publiée en février 2006 et financée par les National Institutes of Health des États-Unis, elle a donné des résultats non concluants. Cela a fait beaucoup de bruit, notamment parce qu’elle a porté sur 1 500 sujets et qu’elle a été publiée dans le prestigieux New England Journal of Medicine.
Certains experts ont cependant mis les conclusions de cet essai en perspective, soulignant l’importance de l’effet du placebo (voir les résultats ci-dessous) et la performance à peine supérieure du célécoxib (Celebrex) : voir notre nouvelle pour en savoir plus à ce sujet. Noter que la combinaison glucosamine-chondroïtine a donné de bons résultats (meilleurs que ceux du célécoxib) chez les sujets souffrant de douleurs modérées à graves.

Les faits saillants de l’étude GAIT


Ont été comparés : les effets de la glucosamine (1 500 mg/jour), de la chondroïtine (1 200 mg/jour), d’un mélange des deux substances (aux mêmes dosages), du célécoxib (200 mg/jour Celebrex®, le plus populaire des anti-inflammatoires non stéroïdiens d’ordonnance) à ceux d’un placebo.
Ont été suivis durant 24 semaines : 1 583 sujets souffrant d’arthrose du genou et dont l’âge moyen était de 59 ans); 78 % souffraient de douleur légère, 22 %, de douleur de modérée à grave.
Une réduction de la douleur a été rapportée :
dans 60,1 % des cas, pour le placebo
dans 64 % des cas, pour la glucosamine
dans 65,4 % des cas, pour la chondroïtine
dans 66,6 % des cas, pour la glucosamine et la chondroïtine
dans 70,1 % des cas, pour le célécoxib
Réduction de la douleur dans le sous-groupe de 234 sujets souffrant de douleurs modérées à graves :
dans 54,3 % des cas, pour le placebo
dans 65,7 % des cas, pour la glucosamine
dans 61,4 % des cas, pour la chondroïtine
dans 79,2 % des cas, pour la glucosamine et la chondroïtine
dans 69,4 % des cas, pour le célécoxib




Note. Deux études à double insu avec placebo, antérieures à l’essai GAIT, indiquent également que la prise combinée de glucosamine et de chondroïtine s’est révélée efficace pour soulager les symptômes de l’arthrose du genou.

Des chercheurs se sont également penchés sur l’efficacité d’une pommade composée de camphre, de cartilage de requin (une substance qui contient de la chondroïtine), de chondroïtine, de glucosamine et d’huile de menthe poivrée. Au cours d’une étude à double insu sur 63 sujets atteints d’arthrose du genou, l’application de cette crème durant huit semaines a été plus efficace que le placebo. Il est cependant difficile de savoir quel a été l’effet spécifique de la chondroïtine durant cet essai13, d’autant plus qu’aucune donnée ne permet de prouver que la chondroïtine est absorbée par la peau.

Précautions

Attention
L'innocuité de la chondroïtine n'a pas été établie en cas de grossesse et d'allaitement.
En 2002, un cas d'asthme chronique exacerbé par la prise d'un supplément combinant la glucosamine et la chondroïtine a été rapporté.
Certains suppléments contenant un mélange de glucosamine et de chondroïtine, peuvent renfermer aussi du manganèse, parfois en quantité excessive. À long terme, un apport de manganèse supérieur à 11 mg par jour (aliments et suppléments confondus) peut nuire à l'absorption du fer.
Effets indésirables
Rarement, de légers malaises gastro-intestinaux.
Revenir en haut Aller en bas
 
La chondroïtine
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La chondroïtine
» LEO de l'écurie de Tine à l'élevage des Noës 24/09/2011
» 09- 105 IC... Dgura a pouliné Ecurie Tine
» Booska, écurie Tine LE RETOUR
» Fianna AX à l écurie de Tine Bébééééééééééééééé p2,3,4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du bodybuilding Francais :: ENTRAINEMENTS - NUTRITION - COMPLEMENTATION :: Nutrition et compléments alimentaires-
Sauter vers: